[Skip to Content] download Acrobat Reader
Ontario Arts Council

Fonds culturel autochtone (FCA) - Critères d’évaluation

Les demandes de subventions de projets au FCA sont évaluées par des groupes d'évaluateurs renouvelés à chaque date limite et composés de membres du milieu autochtone. Les demandes sont évaluées selon une échelle de cinq points :
  • 5 = excellent, 4 = très bon, 3 = bon, 2 = passable, mais pas suffisamment au point pour être subventionné, et 1 = pas admissible à une subvention
  • Les demandes doivent obtenir une note de 3 ou plus pour être admissibles à une subvention.
  • Les candidats dont la demande n’a pas été retenue sont encouragés à solliciter les commentaires de la facilitatrice des subventions du FCA, qui peut les aider à faire une nouvelle demande à une date limite ultérieure.
 
Les évaluateurs notent les demandes en fonction des critères suivants, qui ont tous les trois une importance égale.
 
  1. Solidité et clarté de la vision du projet
  • Les intentions, objectifs et résultats souhaités du projet sont clairement exprimés et distinctifs.
  • Des réalisations ou des antécédents clairs et motivants lient le candidat au projet.
  • Les influences et les liens communautaires dont le projet fait état sont dynamiques et pertinents.
  • Si le projet comprend des collaborateurs ou des partenaires, ces derniers conviennent parfaitement aux activités du projet.
 
  1. Impact communautaire
  • Le projet comprend des objectifs et des plans clairs et pertinents visant à avoir un impact sur les communautés, les publics et/ou les participants.
  • Le projet contribue de façon particulière et motivante au perfectionnement du candidat ou aux objectifs du groupe, du collectif ou de l’organisme.
  • Le contexte communautaire est clairement exprimé, et le projet convient à ce contexte et tient compte des protocoles locaux.
  • Si le projet comprend des collaborateurs ou des partenaires, ces derniers sont bien choisis et conviennent parfaitement au contexte communautaire.
 
  1. État de préparation et viabilité du projet
  • Les antécédents en matière de gestion de projet et de budget sont clairs, pertinents pour le projet proposé et indiquent une forte probabilité de réussite.
  • Le plan de travail est cohérent et réaliste, comprend toutes les grandes activités exigées et affecte suffisamment de temps et de ressources à chaque phase.
  • Tout plan visant à obtenir des fonds supplémentaires est réaliste et s’accompagne d’un plan de contingence bien réfléchi. Les prévisions des cachets et autres dépenses sont fondées sur des recherches et une planification méticuleuses, et rémunèrent adéquatement les collaborateurs.
  • Si le projet comprend des collaborateurs ou des partenaires, ces derniers ont l’expérience nécessaire pour s'acquitter de leurs responsabilités dans le cadre du projet et leur rôle est clairement défini.