[Skip to Content] download Acrobat Reader
Ontario Arts Council

2017 Bénéficiaires du Fonds

Bénéficiaires du Fonds de mobilisation créative 2017

Les projets subventionnés ont été sélectionnés par un comité d'évaluation constitué par le CAO. Ce comité se composait d’artistes et de professionnels des arts possédant de vastes connaissances et une expérience approfondie de la pratique des arts communautaires ainsi que d’experts en prévention de la violence et du harcèlement sexuels. Il s’agit des 9 projets suivants :
  • Speak On It, projet éducatif de créations orales présenté à Toronto à l'intention des jeunes femmes et des jeunes transgenres de la rue. Les participants collaboreront avec des poètes et des défenseurs des droits de la personne se prononçant contre la violence sexuelle à la création de productions qui suscitent le dialogue afin d'enrayer la culture du viol et d'encourager le consentement. (CANVAS Arts Action Programs, Toronto)
  • Art[4]Change, projet réalisé à Hamilton qui mettra en place un programme multidisciplinaire favorisant le dialogue sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel. Ce projet traitera, au moyen d'expositions, de prestations théâtrales, d'une installation et de conférences, de la culture du viol et de l'intervention des témoins dans la collectivité. (Centre[3] for Print and Media Arts, Hamilton)
  • Zoongda: Strong Heart, projet communautaire multidisciplinaire mis en œuvre à Peterborough qui portera sur les répercussions découlant de la disparition et du meurtre de femmes autochtones, sur la résilience des survivantes de violence sexuelle et sur la relation entre la terre, l'eau, le corps et la violence. (Kawartha Sexual Assault Centre, Peterborough)
  • Poetry in Action: Youth Against Sexual Violence, projet ayant vu le jour à London qui sera diffusé sur les médias sociaux pour inviter les élèves à s'exprimer sur la violence sexuelle dans les écoles au moyen de la création orale. (Sexual Assault Centre London, London)
  • Weave and Mend, projet présenté à Toronto qui invitera les jeunes femmes autochtones et femmes de couleur sans-abri à créer des installations d'art publiques. Ces installations formées de mobilier sculptural, de bois tressé, d'images et de plantes deviendront des lieux publics sûrs pour engager le dialogue sur la violence fondée sur le genre. (SKETCH Working Arts for Street-Involved and Homeless Youth, Toronto)
  • Droits d'abord, projet ayant lieu à Toronto qui comportera trois courts métrages destinés aux élèves âgés de 12 à 15 ans. Le projet encouragera le changement social et la prévention de la violence sexuelle dans les collectivités franco-ontariennes. (Centre ontarien de prévention des agressions (COPA), Toronto) 
  • My Life, My Community, My Ontario, projet d'art intégré mis en œuvre à Woodbridge auquel participeront des étudiantes autochtones, des artistes et des spécialistes en matière d'agression sexuelle afin d'élargir leurs connaissances de la violence sexuelle en ayant recours aux mouvements, à la confection de masques et aux sculptures dans la stéatite. Les participants réaliseront des courts métrages au sujet de leurs créations. (Female Eye, Woodbridge)
  • Dispelling Darkness, projet ayant lieu à Mississauga qui jumèlera des artistes à des survivantes de communautés de l'Asie du Sud. Les participantes exécuteront une danse chargée de sens et prendront part à un dialogue enrichissant portant sur la façon de mettre fin à la violence et au harcèlement à caractère sexuel dans les foyers, les lieux de travail et la communauté. (Sampradaya Dance Creations, Mississauga)
  • Consent to Enter, projet d'installation interactive réalisé à Toronto qui s'intéressera au sens du mot consentement. Il invitera le public à entrer dans une cabine téléphonique munie d'une caméra et se prêtant aux confessions et à se prononcer sur les réalités, les mythes et les tensions entourant le consentement. (Sistering, Toronto)