Contact

Shoshana Wasser

Coordonnatrice des communications (spécialiste des relations médiatiques et gouvernementales)
416-969-7434
Sans frais en Ontario : 1-800-387-0058, poste 7434

Message du directeur général, Peter Caldwell

4 mai 2015


D'abord et avant tout, je tiens à rendre hommage à Martha Durdin, dont le troisième mandat à la présidence du Conseil des arts de l’Ontario – fait sans précédent dans nos annales – s’est terminé le 9 février. Pour nous tous au CAO, membres du conseil d’administration et du personnel confondus, c’était un véritable privilège que de travailler avec Mme Durdin pendant la dernière décennie. C’est une dirigeante stimulante, qui a profondément à cœur les intérêts des artistes et des organismes artistiques de l’Ontario.

Toutes mes félicitations aussi à Judith Gelber, membre du conseil d’administration qui a été nommée vice-présidente le 4 mars 2015. À ce titre, elle dirigera le conseil d’administration jusqu’à la nomination d’un nouveau président par le gouvernement de l’Ontario plus tard cette année. J’aimerais également exprimer mes remerciements à Albert Alexanian, membre du conseil de Hamilton, dont le second mandat triennal est arrivé à terme le 4 février 2015.

Pour faire suite à mon dernier message de fin décembre, je voudrais signaler que la présentation faite par Carolyn Vesely et moi sur le nouveau plan stratégique du CAO, Dynamique des arts et intérêt public, lors de notre tournée dans la province à l’automne 2014, a été enregistrée. Le choix d’enregistrer une vidéo plutôt qu’un webinaire nous a permis de produire aussi une version sous-titrée en français et une version en ASL (American Sign Language). J’avoue que ce n’est pas la vidéo la plus passionnante que j’ai jamais regardée, mais elle contient des informations importantes pour tous ceux qui n’ont pas pu assister à l’une de nos 18 rencontres communautaires. C’est aussi un bon moyen de se renseigner directement sur notre nouveau plan stratégique pluriannuel et sur les raisons qui ont motivé notre cadre de financement pour 2015-2016. Cadre de financement qui comprend une réduction généralisée de 5 % de l’enveloppe budgétaire de tous les programmes de projet et de toutes les subventions de fonctionnement.

Une des questions les plus fréquentes qui nous ont été posées pendant la tournée portait sur l’utilisation du terme dynamique dans notre nouveau plan stratégique. Comme Carolyn et moi n’avons pas manqué de le rappeler chaque fois que l’occasion se présentait, ceci n’indique pas un changement dans ce que le CAO considère comme important ou dans notre démarche d’évaluation. La notion de dynamisme – avec ses concepts complémentaires de mérite artistique, pertinence, impact, prise de risque et efficacité – nous sert plutôt d’outil qui nous aide à évaluer toutes les demandes de subvention comparées entre elles et à prendre des décisions difficiles. Par exemple, quand les pairs évaluateurs ont à choisir entre des projets en compétition pour les mêmes fonds, ce seront les projets jugés les plus dynamiques qui seront subventionnés.

Je voudrais particulièrement assurer aux organismes qui bénéficient d’une subvention de fonctionnement que, pour le CAO, dynamisme ne rime pas forcément avec nouveau. En fait, quelques-uns des organismes artistiques les plus dynamiques de l’Ontario sont loin d’être nouveaux. Au fil des ans, les groupes qui ont le mieux réussi ont travaillé fort pour rester pertinents et suivre l’évolution du milieu des arts, du public, des tendances démographiques et de la technologie.

Cela nous amène à une autre question soulevée dans certaines de nos rencontres communautaires – la question de  « prise de risque », que notre plan stratégique considère comme un des éléments de la vitalité. Nous sommes d’avis qu’il est impossible d’évoluer et de prospérer sans prendre des risques – grandir, repousser les limites, essayer quelque de nouveau. Mais « prise de risque » est surtout une question de contexte. Si, dans certains cas, il s’agira des décisions d’un organisme en matière de programmation, il peut tout aussi bien s’agir de nouvelles initiatives de marketing, de nouveaux types de collecte de fonds, de joindre de nouveaux publics ou de promouvoir une plus grande collaboration à mesure que les ressources se font plus rares et que la concurrence pour attirer le public devient plus féroce. Cela dit, nous savons que, souvent, la prise de risque ne paie pas immédiatement. Il faut parfois essayer encore et encore en utilisant différents moyens. Mais nous croyons que la prise de risque est toujours enrichissante pour les artistes et les organismes artistiques de l’Ontario.

Comme le signale le nouveau plan stratégique, le Conseil des arts de l’Ontario a désormais six groupes prioritaires : les artistes autochtones, les artistes et les organismes artistiques situés dans les différentes régions de l’Ontario, les artistes de la diversité culturelle, les artistes sourds et handicapés, les artistes francophones et les artistes de la nouvelle génération. Cela dit, le CAO est toujours fermement déterminé à appuyer les artistes de tous les milieux et à financer les œuvres qui contribuent à la vitalité des arts – œuvres qui sont toutes créées et produites par des Ontariens. Nos programmes couvrent un vaste éventail de pratiques artistiques et répondent aux besoins des artistes professionnels indépendamment de leurs antécédents.


Nouvelle vidéo et nouveau programme pour les artistes sourds et handicapés

Le 6 février 2015, nous avons lancé notre nouvelle vidéo Sans limite : les artistes sourds ou handicapés et le CAO.

En ce qui concerne les directives et le formulaire de demande de notre nouveau programme Projets d'artistes sourds et handicapés, nous nous sommes malheureusement heurtés à des difficultés techniques. Nous espérons que ces deux documents seront affichés sur notre site au début de mai et avons par conséquent reporté la date limite du programme au 15 septembre 2015. Les candidats auront ainsi plus de temps pour préparer leur demande.

En plus de ce nouveau programme, nous offrons de l'aide pour les frais de préparation des demandes et, en ce qui concerne les projets retenus, de l'aide pour les dépenses d’accessibilité.

 

Recherche d'un nouveau responsable des arts francophones

Nous avons repris notre recherche pour un nouveau responsable des arts francophones et espérons pouvoir annoncer le nom du candidat retenu vers la fin du printemps.


À venir

Après plus de 50 ans passés au 151 de la rue Bloor Ouest à Toronto, le CAO s’installera dans de nouveaux bureaux au début de 2016. Ce déménagement est motivé en partie par l’augmentation des frais de location (notre bail actuel est fondé sur des taux négociés en 1994) et la nécessité de réduire notre empreinte immobilière pour économiser sur nos frais de fonctionnement. Il est également motivé par la volonté de travailler de façon plus efficace et plus collaborative. Un nouvel aménagement ouvert des bureaux, de concert avec Nova, système en ligne de demande et de gestion des subventions en cours de développement, changera considérablement les modalités de travail du CAO. À suivre!