[Skip to Content] download Acrobat Reader
Ontario Arts Council

Artistes en milieu communautaire et scolaire – projets

 

Mai 2017

Une webémission sur les artistes en milieu communautaire et scolaire - projets avec Geneviève Trilling, responsable adjointe des arts francophones


Artistes en milieu communautaire et scolaire – projets
Informations générales
Transcription de la webémission

Introduction

Bienvenue sur cette webémission pour le programme de projets Artistes en milieu communautaire et scolaire. Mon nom est Geneviève Trilling, je suis responsable adjointe des arts francophones et la personne de contact pour les candidats francophones à ce programme soumettant des demandes en français. Cette webémission vous fournira des informations générales, comme

  • les objectifs du programme,
  • qui peut faire demande,
  • les différentes catégories,
  • et plusieurs conseils, ressources et services utiles.

Tout au long de cette présentation, nous allons lire et décrire les diapositives comme bonne pratique d'accessibilité.


Arts axés sur la communauté

Qu'est-ce c'est que les arts axés sur la communauté?
Les pratiques artistiques axées sur la communauté peuvent être définies comme étant des processus créatifs impliquant des artistes professionnels et des participants. Les artistes et les participants travaillent ensemble à la conception, la planification et la réalisation de projets mettant l’accent à différents degrés sur la cocréation, la collaboration et le développement des compétences.


Les artistes qui collaborent dans les salles de classe avec des enseignants pour soutenir l'apprentissage des élèves constitue un type d’art axé sur la communauté. Des artistes travaillant avec des préposés au soutien de la personne pour trouver leur voix dans une démarche créative serait aussi une forme d’arts axés sur la communauté. Les pratiques artistiques axées sur la communauté peuvent inclure des formes d’expression artistique collective ou individuelle. Un groupe d'artistes avec des non-artistes pourrait produire une pièce sur l’histoire de leurs vies par exemple.


Le processus artistique est aussi important que le résultat final et l’art axé sur la communauté valorise des gens, des lieux et des formes culturelles ordinaires. Les histoires racontées ont tendance à refléter des expériences vécues, l’histoire orale et les visions d’avenir des participants.


Si vous êtes intéressés à en apprendre davantage, le CAO a publié récemment Encadrer la communauté, un manuel sur les arts axés sur la communauté. La couverture de cette ressource apparaît sur cette diapositive. C'est une aquarelle abstraite de plusieurs couleurs. Vous pouvez trouver ce manuel sur notre site Web. Accédez à la section Nouvelles et Ressources, cliquez sur Ressources, et entrez comme mot clé « Communauté ».


Artistes en milieu communautaire et scolaire

Le programme appuie la recherche, le développement et la réalisation de projets artistiques axés sur la communauté.


Le programme accorde la priorité au soutien des projets qui : collaborent avec des secteurs autres que les arts comme la santé, l’éducation, la justice et l’environnement; réduisent les obstacles à la participation aux arts; et, améliorent l’accès aux arts par des communautés mal desservies ou marginalisées.


Catégories de financement

Les différentes catégories de financement.
Dans la catégorie, Consultation, vous pouvez demander jusqu’à 2000 $ pour toutes les premières étapes d’un projet: pour permettre la consultation, parler aux gens, poser des questions, développer des relations ou des partenariats. Vous payez pour votre temps ou même le temps des personnes que vous avez consultées.


Dans la catégorie, Recherche et développement, vous pouvez demander jusqu’à 5 000 $ pour la phase du projet durant laquelle vous travaillez étroitement avec les partenaires des écoles, ou vos partenaires communautaires (ou les deux) pour créer ensemble votre projet. Vous pouvez faire appel à des participants – des élèves ou des apprenants – pour la phase de recherche et développement. Vous pouvez passer du temps à l’école avant même de commencer le projet – pour faire connaissance, vous familiariser avec l’espace, développer le projet avec le groupe avec qui vous allez travailler.


Dans la catégorie, Projet, vous pouvez demander jusqu’à 10 000 $ pour réaliser ou exécuter votre projet. Donc payer des cachets d’artistes, les coûts des matériaux et fournitures, la location d’équipement, des frais de déplacement et d’hébergement, des frais d’assurance, des contrôles de police, du temps de planification et de préparation, de la location d’espace, par exemple… C’est vous et vos partenaires qui choisissez la durée du projet.


La catégorie Projet plus mentorat pour les artistes des groupes prioritaires est la même que la précédente avec des fonds supplémentaires de 5,000 $ maximum pour du mentorat. Cet élément de mentorat s’adresse aux artistes qui appartiennent aux groupes prioritaires du CAO. C’est-à-dire, les artistes autochtones, les artistes de la diversité culturelle, les francophones, les artistes sourds et les artistes handicapés, les artistes entre 18 et 30 ans et les artistes qui vivent en dehors de la région de Toronto (en dehors du code postal M). Il peut s’agir de vous, le candidat, qui sera mentor pour un autre ou pour plusieurs autres artistes qui sont membres des groupes prioritaires ou vous, le candidat, êtes membre d’un groupe prioritaire, et vous allez travailler avec un mentor que vous allez payer.


La catégorie Programmation sur deux ans pour organismes seulement, avec un montant maximum de 25 000 $ est ouverte aux collectifs et organismes artistiques axés sur la communauté qui ont reçu au moins deux subventions de projet des programmes d’arts axés sur la communauté ou d’éducation artistique au cours des cinq dernières années et ne reçoivent pas une subvention de fonctionnement. Contactez-nous pour vous assurer que vous êtes bien admissibles à cette catégorie.


Qui peut faire demande

Alors, qui peut faire demande?
Ce programme est ouvert aux particuliers et aux cocandidats, ainsi qu’aux collectifs, groupes ad-hoc, organismes à but non-lucratif artistiques ou non. Les conseils scolaires peuvent faire demande s’ils ne sont pas déjà en partenariat Artistes en résidence [Éducation] avec le CAO.


Les écoles dirigées par les Premières Nations ou les autorités scolaires autochtones sont admissibles. Les autres écoles ne sont pas admissibles mais peuvent être partenaires dans un projet. Si une école est intéressée à faire demande, elle devra s'associer à un ou plusieurs artistes individuels admissibles, ou des collectifs/groupes ad hoc ou organismes artistiques.


Collaborations avec système de santé

Collaborations avec le système de santé.
Le programme dispose de fonds pour les collaborations entre les artistes et les établissements de santé.


Pour avoir droit à ce financement, il faut qu’il y ait un partenariat entre un partenaire artistique et cet établissement de santé, comme un hôpital, centre de santé  établissement de soins de longue durée, service de santé mentale et de toxicomanie, soit financé par les Réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS). Les RLISS sont des organismes de financement régionaux qui distribuent des fonds du ministère de la Santé aux organismes de services de santé admissibles.


Sur cette diapo se trouve une image de la troupe de danse Aanmitaagzi interprétant Dances of resistance. La photo est de Liz Lott.


Ce programme a 4 dates limites par an, tous les 3 mois, pour vous aider à maintenir les relations continues avec des partenaires et des communautés au cours des projets : mars, juin, septembre et décembre. Vous pouvez faire demande à plusieurs reprises au cours d'une année pour différentes initiatives. Vous pouvez recevoir un maximum de 3 subventions de projet par année. Cette règle s’applique à tous les programmes de projet du CAO. Les demandes sont disponibles en ligne environ deux mois avant la date limite.


Vous pouvez commencer à remplir la demande à ce moment-là et la soumettre à tout moment avant la date limite. Il y a des restrictions pour les organismes qui reçoivent une subvention de fonctionnement, donc assurez-vous de vérifier en ligne ou avec votre responsable de programme avant de faire une demande. Les résultats du concours seront disponibles environ trois mois après chaque date limite.


Les éléments d’une demande

Les éléments d’une demande.
Il y en a 4 :

  • les questions de la demande,
  • le budget,
  • les exemples artistiques et
  • les documents d’appui.
Les questions de la demande auxquelles il faut répondre son accompagnées de conseils de rédaction pour vous guider. Nous allons vous donner plus de détails sur les autres éléments, ainsi que quelques conseils pratiques.


Exemples artistiques

Les exemples artistiques.
Ce programme nécessite deux types d'exemples artistiques différents.

  • Le premier sont les exemples de pratique professionnelle - exemples de travaux créés par les artistes professionnels impliqués dans le projet.
  • Le deuxième, les exemples axés sur la communauté, sont la documentation d'un projet que vous (les artistes impliqués dans le projet) avez facilité ou dirigé. Ils démontrent votre capacité à faciliter le processus créatif, en donnant des exemples du produit final ou du processus lui-même. Ça pourrait inclure un enregistrement audio d'une chanson que vous avez aidé les participants à écrire, ou bien des images fixes ou un enregistrement vidéo de membres de la communauté travaillant avec vous. Si vous n'avez pas d'exemples axés sur la communauté, fournissez deux lettres de référence à la place. Les lettres les plus convaincantes sont écrites par des membres du personnel d'organisations ou des enseignants dans les écoles où vous avez facilité des projets.

N'incluez pas de rapport ou coupure de presse, ou de brochures, d’affiches ou de matériel auto-promotionnel dans lequel vous parlez de vos projets ou de votre pratique.


Sur cette diapo se trouve l’image d'une sculpture de galets avec les mains de trois personnes posées dessus. Ce travail a été complété par The Countdown Public Art Project, facilité par Red Dress Productions. La photo a été prise par Loree Lawrence. C’est un bon exemple artistique.


Voici un autre bon exemple d’art axé sur la communauté. Sur cette diapo, on voit une image de l’auteur / compositeur-interprète Glenn Marais qui dirige un atelier d'écriture de chansons pour les jeunes autochtones au Simon Jacob Memorial Education Centre de la Première nation Webequie. La photo a été prise par Alan Dunlop et date de novembre 2011.


Autres documents d’appui

Autres documents d’appui.


Les lettres de confirmation ou de soutien.
Elles sont obligatoires pour toutes les catégories mis à part la catégorie Consultation. Les lettres de confirmation sont écrites par des partenaires pour démontrer leur intention de travailler avec vous, la raison pour laquelle ils croient au projet et quelle est leur contribution. Les lettres de soutien viennent d’organismes communautaires ou de groupes communautaires ad hoc et démontrent leur relation avec les participants au projet.


Les CV et notices biographiques.
Les CV individuels ne doivent pas dépasser 2 pages. S'il y a plusieurs artistes ou administrateurs associés au projet, il est recommandé de fournir des bios plutôt que des CV.

[Voir le Guide du matériel d'appui]


Conseils pour répondre aux questions

Des conseils pour répondre aux questions.

  • Dites ce que vous allez faire et comment. Donc, expliquez comment vous allez coplanifier et comment le processus créatif se déroulera. Il est important de donner des détails sur la ou les collaborations au sein du projet.
  • Expliquez quelle est votre pratique, votre discipline, et détaillez votre processus. Le groupe d’évaluateurs pour ce programme est multi-disciplinaire. Si vous utilisez une terminologie qui est très unique à votre pratique, expliquez les termes qui font partie intégrante du projet et qui pourraient ne pas être compris par quelqu’un issu d’une autre pratique artistique.
  • Montrez quelles relations vous développerez avec la communauté. C'est très important dans ce programme.
  • Soyez spécifiques quand il s’agit de questions d’inclusion ou de stratégies de rayonnement
  • Faites correspondre votre budget et vos notes budgétaires. Comme il y a plusieurs endroits où vous faites référence au budget (dans les réponses aux questions sous l'onglet Viabilité, dans le tableau budgétaire lui-même et dans les notes budgétaires), assurez-vous d’indiquer les mêmes chiffres partout. Cela peut être source de confusion pour les évaluateurs s’il y a des incohérences.
  • Indiquez les tarifs horaires des cachets pour les artistes, les coordonnateurs, les locations …à chaque fois que c’est possible.


Autres conseils

Autres conseils.

  • Appelez l’administrateur ou un des responsables du programme avant la date limite. Le personnel du CAO est là pour vous aider.
  • Faites-vous relire par d’autres. Ça peut être très utile d’impliquer quelqu’un qui ne participe pas au projet, pour faire une relecture, par exemple, surtout pour identifier certaines parties qui pourraient être clarifiées.
  • Vérifiez l’orthographe et les fautes de frappe. L'orthographe ne compte pas dans l'évaluation, mais quand il y beaucoup d’erreurs, cela rend les choses plus difficiles à comprendre.
  • Ne pas sous-estimer la valeur du matériel et des documents d’appui. Assurez-vous de choisir du matériel qui honore votre pratique.
  • Soyez détaillés mais concis. Ne vous répétez pas. Il y a des limites de mots alors redirigez le lecteur vers une autre section de la demande si vous avez déjà répondu à une partie de la question ailleurs.
  • Quand vous entrez le budget, commencez par les dépenses. Cela vous permettra de définir la quantité de financement dont vous avez besoin.
  • Appelez pour obtenir de la rétroaction, surtout si vous n’obtenez pas la subvention.


Soumettre votre demande en ligne

Soumettre votre demande en ligne.
  • Commencez à l’avance. Cela prend toujours plus de temps qu’on ne le pense.
  • Téléchargez d’abord le matériel d’appui. Le temps de téléchargement pourrait vous surprendre, donc donnez-vous du temps pour cette étape.
  • Validez souvent. Comme ça vous verrez les erreurs assez tôt et pourrez les corriger.
  • Enregistrez souvent, pour ne pas perdre vos données.
  • Finissez de rédiger bien avant la date limite – c’est à 13 H [EST] – donc, soyez prêts la veille !
  • Attention : il peut y avoir des délais de connexion au moment de soumettre. Si vous avez des problèmes, surtout appelez-nous !


L’évaluation

L’évaluation.
Alors, à travers quel processus passe votre demande lorsqu'elle est évaluée?
Les évaluateurs sont des artistes professionnels ou professionnels des arts comme vous qui sont choisis pour évaluer des demandes et prendre des décisions sur les subventions octroyées.


Ce projet est évalué selon les 3 critères suivants : Mérite artistique, Impact, et Viabilité.


Les évaluateurs ont accès à tous les documents soumis via NOVA, notre système en ligne. Ils lisent les demandes et examinent les documents d’appui à la maison. Les évaluateurs donnent à chaque demande un score préliminaire. Ils se rassemblent lors de la réunion d'évaluation et après avoir discuté des demandes, ils attribuent les scores finaux.


Les évaluateurs décident quelles demandes reçoivent une subvention et pour quel montant. Il y a toujours plus de demandes que de fonds disponibles, donc bien souvent de bons projets ne peuvent malheureusement pas être financés.


Ne pas se décourager, vous pouvez toujours faire demande à la date limite suivante. Vous trouverez plus de détails sur le processus d’évaluation sur le site du CAO.


Contexte

Le contexte.
Voici quelques documents avec lesquels vous pourriez vous familiariser :

Tout cela peut être trouvé sur notre site Web et vous aidera à comprendre les différentes questions de la demande, les priorités du Conseil des arts de l'Ontario et ce que signifie le fait que le CAO ait adopté la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones quand il s’agit du processus d'évaluation.


Ressources et services

Les ressources et services.
Le CAO a des fonds disponibles pour aider les artistes sourds ou les artistes handicapés à soumettre une demande. Les candidats admissibles ont droit à un maximum de 500 $ par exercice financier et le fournisseur de service est défrayé directement.


Les artistes sourds et les artistes handicapés peuvent aussi inclure dans leur demande de projet des frais d’accessibilité pour la réalisation du projet. Ce sont des dépenses qui sont en plus du maximum autorisé pour le programme auquel vous feriez demande. Les demandes pour cette aide peuvent être faites lors de la soumission d’une demande ou à n’importe quel moment durant la réalisation du projet.


Si vous avez besoin de plus d’information, contactez Maya Bedward, coordinatrice des services d’information (qui pourra répondre à vos questions en français) ou n’importe quel membre de notre équipe.


Là pour vous aider - Collaboration avec les communautés et les écoles

Et justement, vous voyez ici sur cette diapo les photos et les noms des différentes personnes qui soutiennent ce programme :

Nasreen Khan et Loree Lawrence sont les responsables de ce programme.

Christina Akrong est responsable adjointe et Philippe Mesly, administrateur du programme et, aussi, francophone.

Moi-même, Genevieve Trilling, suis responsable adjointe des arts francophones.

Nous sommes tous là pour vous aider si vous avez des questions ou souhaitez discuter de votre projet, alors n’hésitez surtout pas à nous appeler. Surtout Philippe et moi-même pour avoir des conversations en français.

Merci d’avoir écouté cette webémission, nous espérons que vous l’avez trouvé utile.

À bientôt.