[Skip to Content] download Acrobat Reader
Le Conseil des arts de l’Ontario (CAO)
Subventions – recherche avancée
Subventions – recherche avancée

Contact

Shoshana Wasser

Coordonnatrice principale des communications (relations gouvernementales et médiatiques)
416-969-7434
Sans frais en Ontario : 1-800-387-0058

Mary Anne Barkhouse remporte le Prix du Conseil des arts de l’Ontario pour les arts autochtones 2020

25 juin 2020


L’artiste visuelle Mary Anne Barkhouse a remporté le Prix du Conseil des arts de l’Ontario pour les arts autochtones 2020. Ce prix, créé en 2012, rend hommage aux réalisations d'artistes et de chefs de file artistiques autochtones qui ont contribué de façon significative aux arts en Ontario.

À titre de lauréate, Mary Anne recevra 10 000 $, un certificat encadré et une couverture de conception autochtone. La présentation publique du prix se fera à une date ultérieure.

Mary Anne Barkhouse
Mary Anne Barkhouse
(Photo : Cole Burston) 

 

Mary Anne Barkhouse

  • Mary Anne Barkhouse est née à Vancouver (C.-B.) et réside actuellement dans les hautes-terres d'Haliburton.
  • Elle a des liens étroits avec la côte ouest comme avec la côte est : sa mère est issue de la bande Nimpkish, de la Première Nation Kwakiutl d'Alert Bay, en Colombie-Britannique, et son père, d’ascendance allemande et britannique, est de la Nouvelle-Écosse. Elle appartient également à une longue lignée d'artistes internationalement reconnus de la côte nord-ouest, parmi lesquels on compte Ellen Neel, Mungo Martin et Charlie James.
  • La pratique artistique de Mary Anne Barkhouse s'est développée à partir de son expérience personnelle et familiale de la gestion des terres et des eaux. Son œuvre fait souvent appel à l'imagerie animale pour explorer des thèmes tels que l'empire, la survie, la culture et les préoccupations écologiques.
  • Mme Barkhouse a largement exposé au Canada et aux États-Unis. Ses œuvres font partie de nombreuses collections, notamment celle du Musée des beaux-arts du Canada, du musée d'art moderne Remai (Saskatoon, Sask.) et du Centre des arts de Banff (Banff, Alb.).
  • Elle est également connue pour ses installations d'art public dans de nombreuses villes du Canada – les plus récentes faites au parc d’art autochtone ᐄᓃᐤ (ÎNÎW) Lot riverain 11∞ (Edmonton, Alb.), au  Musée canadien de l’histoire (Gatineau, Qc) et à l’Université Carleton (Ottawa, Qc).
  • Mary Anne Barkhouse est diplômée avec mention de l’Université de l'EADO (École d’art et de design de l’Ontario) à Toronto et est membre de l'Académie royale des arts du Canada.
Souverain, de Mary Anne Barkhouse (2007). Bronze, velours et hêtre
Souverain, de Mary Anne Barkhouse (2007). Bronze, velours et hêtre.
Reproduction autorisée par le Musée des beaux-arts du Canada. 

 
Détail de Tapestry I: Truth and Reconciliation, de Mary Anne Barkhouse (2017). Bronze, bois, taffetas et vinyle.
Détail de Tapestry I: Truth and Reconciliation, de Mary Anne Barkhouse (2017). Bronze, bois, taffetas et vinyle.
Reproduction autorisée par la  Fondation Esker. (Photo : John Dean) 


Récolte, de Mary Anne Barkhouse, (2009). Bronze, bois, porcelaine et taffetas.
Récolte, de Mary Anne Barkhouse, (2009). Bronze, bois, porcelaine et taffetas.
Reproduction autorisée par le Musée des beaux-arts du Canada. 


Citation

Voici ce qu’ont déclaré les membres du jury, qui ont choisi Mary Anne Barkhouse à l'unanimité pour ce prix :
« L’œuvre de Mary Anne est ancrée dans les liens avec la famille, les générations et la terre. Elle maintient l'équilibre délicat entre ces trois thèmes puissants grâce à son sens de l'émerveillement, de l'humour et du respect, et chacune de ses sculptures devient une histoire en trois dimensions. Son art transcende véritablement les frontières du discours colonial. » 
 

L'artiste de la relève

Le Prix du Conseil des arts de l’Ontario pour les arts autochtones rend également hommage à la nouvelle génération de dirigeants artistiques : chaque année, le lauréat est invité à désigner un artiste ou un professionnel des arts autochtones de la relève, qui reçoit un prix de 2 500 $. Mary Anne Barkhouse a choisi l’artiste visuelle Olivia Whetung comme lauréate de la relève. 
 
Olivia Whetung
Olivia Whetung
(Photo : Vicki Whetung) 


Olivia Whetung

  • Olivia Whetung est une artiste, brodeuse de perles et jardinière originaire de la région que l'on appelle aujourd'hui les Kawarthas. Elle est membre de la Première Nation de Curve Lake et citoyenne de la nation Nishnaabeg.
  • Son œuvre explore les actions et la présence active des Autochtones ainsi que la difficulté de travailler avec des langues autochtones dans un monde de l'art dominé par l'anglais.
  • Ses œuvres ont fait l'objet d'expositions personnelles à la Galerie 44 (Toronto), au centre d'art contemporain Alternator (Kelowna), à Artspace (Peterborough) et au centre d'art 180 Projects (Sault Ste. Marie).
  • Mme Whetung a aussi participé à des expositions collectives en Ontario (Musée du textile du Canada, galerie d’art de Mississauga, galerie d’art de l’Université Carleton, centre d’art Agnes Etherington) et en Colombie-Britannique (galerie Access, centre d’arts médiatiques VIVO, Western Front, Open Space).
  • Olivia Whetung détient un baccalauréat en beaux-arts avec mineure en anishinaabemowin de l'Université d'Algoma (2013) et une maîtrise en arts visuels de l'Université de la Colombie-Britannique (2016).
Sugarbush Shrapnel, d’Olivia Whetung (2019). Graines de perles Delica de taille 11/0, ligne de pêche et cendres.
Sugarbush Shrapnel, d’Olivia Whetung (2019). Graines de perles Delica de taille 11/0, ligne de pêche et cendres.
(Photo : Contemporary Art Gallery et SITE Photography) 


Détail de Stand.
Détail de Stand.
(Photo : Contemporary Art Gallery and SITE Photography) 

 

Citation

Mary Anne Barkhouse s'explique sur les raisons qui l'ont poussée à choisir Olivia Whetung pour cet honneur :
« Cela fait longtemps que j'admire l'adresse avec laquelle Olivia utilise les matériaux et son attention à l’élégance du style pour rehausser la subtilité du magnifique environnement qui nous entoure. Un fil narratif serré traverse son œuvre, qui tisse de façon poignante l'histoire humaine et l'histoire naturelle, donnant voix et capacité d'agir aux innombrables personnages qui peuplent le paysage autochtone. »
 

Le prix